Famille malgache et nappe à carreau
Une famille de la grande ile
Transport de l’eau indispensable par les enfants
Visite de nos sites par des membres

Un article très intéressant dans le Monde.fr avec de belles photos évoquant les conséquences du dérèglement climatique (cyclones, sécheresse etc..)  sur la vie à Madagascar. Ce dérèglement n’est pas sans conséquences sur les niveaux de récoltes de nos fermes collectives : le riz en rizières et en collines, les cultures maraîchères comme le haricot, le maïs ou l’arachide.

BUREAU DE L’ASSOCIATION

Les membres de l’association MARCQ-MADAGASCAR se sont réunis en assemblée générale ordinaire le 19 mars 2015 pour le renouvellement contractuel du Bureau.

CONTENEURS  A DESTINATION DE MADAGASCAR

L’association a collecté des livres, des jouets, des peluches, des fournitures scolaires, deux vélos, deux lits médicalisés, un fauteuil roulant, du tissu. Le 20 avril 2014, tout ceci mis en cartons étiquetés a donné le résultat suivant : 47 colis pour 743 Kg et représentant 3,4 m3, à destination de Fianarantsoa. Le conteneur géré par l’association Aide Au Tiers Monde  démarre de Sars-Poterie et sera récupéré par les Sœurs de Tananarive 2 à 3 mois plus tard.

REUNION chez Mr YVESNote au lecteur : Ce simple récit à pour but de retracer volontairement les évènements vus et ressentis, ainsi que les réactions authentiques des interviewés, tout cela, dans son jus d’origine. C’est du brut de coffrage. Pardonnez mes éventuelles fautes sur les noms des sites. Mon carnet de notes est rouge de latérite, et j’ai du mal à me relire, car il fallait parfois écrire vite et bien.

Dominique, Philippe et bien d’autres connaissent déjà très bien ce voyage. Je le réalisai pour la 1° fois à la demande de Dominique, sans savoir ce qui m’attendait. Je suis parti la fleur au fusil avec HAJA, notre technicien, qui supervise toutes nos activités sur Zones. HAJA (super sympa) m’attendait ce 18/5/15 à 5.00 a-m, devant le Sakamanga à Tana, direction la gare routière située non loin de la route des Hydrocarbures.

De bonnes prévisions. La production rizicole au niveau national connaîtra une hausse cette année, comparée à la précédente campagne selon le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Roland Ravatomanga. « Malgré les fléaux qui ont frappé le pays tels que les cyclones qui ont causé des inondations dans différentes régions ou la sécheresse dans le Sud, la campagne rizicole 2014-2015 est bonne. Selon les estimations, un volume de production de 4 millions de tonnes est attendue pour cette récolte », a -t-il précisé, jeudi à Antanetibe Mahazaza dans le district d’Ambohidratrimo lors de la cérémonie de «Santabary» ou prémices de récolte. L’année dernière,
la production était de 3,6 millions de tonnes. Près de 130 000 hectares de rizières ont été endommagées par ces intempéries. La riziculture pluviale ou « vary an-tanety » dans le Moyen-Ouest et sur les terres appelées «sakamaina» utilisées par les producteurs pour la culture de contre-saison de haricots et de tomates et également pour la riziculture ont sauvé la campagne. «Ces terres dénommées Saka­maina sont en attente d’eau et l’arrivée des eaux de pluie ont favorisé les cultures» a ajouté le ministre.